Passage de police et douane tranquille : évidemment, on ne nous demande pas si nous avons un billet de sortie…
Nous sommes accueillis par Domingo, de la concession Nissan, qui, avant de nous accompagner à notre hôtel, va nous emmener voir Fernando. Nous avons apporté à ce dernier une bouteille de vin français pour le remercier de son aide dans nos démêlés d’importation temporaire du Patrol (takalireau18mai). La bouteille, mal posée sur le dessus du chariot à bagages, tombe et se brise dans le hall de l’aéroport : mauvais présage !!!
Et effectivement, du côté de Fernando, les nouvelles ne sont pas très bonnes : le triangle Nissan France, Nissan do Brasil, concession de Belém n’a pas fonctionné (nous le savions) et tout reste à régler demain au bureau de la douane…